CCVPDB Comité citoyen de vigilance des Portes de Bondoufle Association Loi 1901

CCVPDB©2014

LE COMBAT SE POURSUIT !


L’association a fait appel de la décision du tribunal administratif concernant le Plan Local d’Urbanisme (PLU), sur lequel est basé le projet des Portes de Bondoufle (par l’intermédiaire de la ZAC).

Une décision favorable amènera un arrêt immédiat de ce projet et permettra de le ré-aménager

AGIR !


1500 logements aux Portes de Bondoufle, pour nous, c’est toujours NON.

Pour un projet adapté, raisonnable et raisonné c’est toujours OUI.




L’association est composée de bénévoles qui oeuvrent pour que ce projet soit modifié et que la mairie soit enfin à l’écoute des habitants de Bondoufle. Pour mener ce combat, nous avons besoin de moyens humains et financiers !


Vous pouvez nous aider et donc vous aider soit en adhérent à l’association (cotisation de 15€ minimum), soit en faisant un don. Pour faciliter l’adhésion ou les dons, nous avons mis en place un système de paiement en ligne sécurisé. Celui-ci passe par le système N° 1 mondial qui s’appelle « PAYPAL ». Votre paiement peut se faire soit par votre compte PAYPAL si vous en avez un, soit par carte bancaire. Bien entendu, vous pouvez continuer à adhérer avec un règlement par chèque.


Bondoufle Quartier des portes de bondoufle  Mairie de bondoufle  Agglomeration d’evry Bondoufle Bondoufle Bondoufle hartz jean hartz



VOUS PENSEZ QUE NOTRE COMBAT POUR BONDOUFLE EST JUSTE ? ET QUE C’EST AUSSI LE VOTRE ?


Pour vous tenir informé de la suite donnée à la pétition, l’association émet un bulletin d’information par courrier électronique. Vous pouvez-vous inscrire ICI.


NEWSLETTER


Pétition contre le projet des Portes de Bondoufle


1 450 Signatures

LETTRE OUVERTE AUX CANDIDATS

Comme nous l’avions annoncé, nous avons envoyé le 10 Mars une lettre ouverte avec 5 questions aux candidats à l’élection municipale de Bondoufle (voir à la fin de cette page et copie intégrale de ce courrier en pdf ICI).

Nous avons reçu des réponses que, conformément à notre engagement, nous publions intégralement. Il appartient à chacun d’étudier et d’analyser les réponses.


Nous rappelons que  notre association ne donne aucune consigne de vote.

LETTRE OUVERTE AUX CANDIDATS, LES 5 QUESTIONS


Vous vous présentez à l’élection municipale de notre commune. Notre association souhaite informer le plus précisément possible les habitants de Bondoufle sur le projet majeur pour la commune qu’est le projet des « Portes de Bondoufle ». Aussi votre position sur ce projet de grande ampleur qui va modifier la taille et la nature de la commune est importante pour nous et nous souhaitons contribuer à l’éclaircir au mieux.


Nous aimerions en conséquence obtenir vos réponses aux questions listées ci-dessous que nous envoyons à chaque liste candidate. Nous nous engageons à publier vos réponses in-extenso sur notre site et par nos moyens de communications.


1. Question n°1 -  Que pensez-vous du projet des Portes de Bondoufle ?


2. Question n°2 - Quelles modifications êtes-vous prêts à apporter au projet des Portes de Bondoufle et comment pensez-vous y parvenir ?  Etes-vous prêt à réviser le PLU (Plan Local d’Urbanisme)


3. Question n°3 - Quel est votre objectif en pourcentage de logements sociaux sur cette zone et plus globalement sur Bondoufle, sachant que la loi SRU impose actuellement 20% de logements sociaux sur toute commune (sous peine d’amende) et 25% d’ici à 2025.


4. Question n°4 - La création de la ZAC des Portes de Bondoufle et l’afflux de plus de 4.500 nouveaux habitants va provoquer de nouveaux besoins en transport et de nouveaux problèmes de circulation, donc :

a. Quelles améliorations des transports publics apporterez-vous pour cette zone et pour Bondoufle en général ?

b. Dans Bondoufle, quel plan de circulation mettrez-vous en place pour tenir compte de 1.500 à 3.000 véhicules supplémentaires en limitant les nuissances associées.

c. Que prévoyez-vous concernant le centre commercial, ses accès et le stationnement pour accueillir les nouveaux habitants et véhicules ?

d. La rue des Trois parts semble être l’axe naturel pour l’accès au centre des véhicules des nouveaux habitants. Qu’est-il prévu pour limiter les nuisances pour ses habitants ?


5. Question n°5 - Quel est ou sera le contour de la concertation pratiquée par vous avec les habitants de Bondoufle et/ou notre association  (pour information voici la définition de concertation : « pratique qui consiste à faire précéder une décision d’une consultation des parties concernées » ? . Cette concertation sera-t-elle limitée ou portera-t-elle y compris sur la taille du projet qui prévoit 150.000 m2 SHON, soit entre 1.500 et 2.200 logements sur une surface correspondant à moins de 10% de la surface de la commune. De même qu’avez-vous prévu en matière de contact  avec les communes riveraines pour harmoniser l’utilisation des espaces libérés à la construction et éviter l’encerclement complet de notre commune par les zones commerciales et logistiques ?



LISTE BONDOUFLE D’ABORD (reçu par mail le 17/03/2014) (www.bondoufle-dabord.fr)


Réponse :


Comme suite à votre courrier lettre ouverte concernant le programme des portes de bondoufle, je vous confirme que ma candidature à l'élection municipale du 23 mars 2014 est la suite de ma lutte contre ce projet trop important pour Bondoufle. Vous trouverez dans la circulaire-profession de foi qui va parvenir aux Bondouflois les raisons pour lesquelles je trouve ce projet néfaste.

Soyez assuré que je mettrai tout en œuvre, si nous sommes élus, pour une refonte complète du projet.

Nicole Marcille  



LES REPONSES AUX 5 QUESTIONS POSEES (dans l’ordre alphabétique)(voir les questions)

LISTE BONDOUFLE ENERGIES NOUVELLES (reçu par mail le 17/03/2014) (bondoufle-energiesnouvelles.net)


Réponse :


Monsieur le Vice-président,



Par une lettre ouverte du 10 mars 2014, vous m’interpelez pour connaître ma position sur le dossier des Portes de Bondoufle. Je comprends d’autant mieux le souci d’information qui vous anime que l’association Bondoufle Energies Nouvelles que je préside l’a porté également avec constance depuis 2008.


Bondoufle Energies Nouvelles a suivi, comme et avec vous, l’ensemble des étapes de ce projet sorti dans la surprise générale. Nous avons participé à toutes les réunions publiques en y prenant la parole pour indiquer nos interrogations et nos inquiétudes. Nous avons tenu, comme vous, à être actifs lors des ateliers organisés par l’agence de communication Ville ouverte.


Et nous avons, comme vous, déploré à maintes reprises le simulacre de concertation de toute cette période. Nous avons toujours dit et écrit : « un projet, oui, pas mais pas comme ça ». Nous avons également répété que tout ce qui est envisagé comme construction future sur la ville ne doit pas être concentré dans la ZAC, au mépris du reste de la ville abandonné par le maire sortant. Notre site, dans la catégorie « Portes de Bondoufle », retrace tout cela : http://bondoufle-energiesnouvelles.net/?cat=10. Ceci répond à votre première question.


Nous ne ferons pas croire, pour gagner quelques voix, que résoudre cet épineux dossier est facile. Il n’est pas responsable de promettre l’abandon du projet alors même que la première tranche est lancée. Mais il n’est pas responsable non plus d’ignorer les inquiétudes. J’ai entendu les critiques et les peurs.


J’ai entendu, pour y avoir participé, les critiques relatives à la pseudo concertation, qui a été en réalité de l’information a posteriori, ou au mieux des choix anecdotiques comme celui de la couleur des murs… La concertation, nous sommes bien d’accord, doit avoir lieu avant les décisions. Vous noterez sans doute que j’en ai fait un point majeur de toute ma campagne et du projet que je propose aux Bondouflois, dès la première réunion publique du 13 décembre dernier. Bondoufle doit retrouver des élus proches des préoccupations des habitants, qui aient la volonté de les associer aux débats et aux décisions.


Pour autant, j’ai entendu également, encore aujourd’hui lors de notre campagne, la diversité des points de vue sur ce dossier, entre ceux qui le soutiennent parce qu’ils ressentent le besoin urgent de logements plus diversifiés et ceux qui le craignent parce qu’il peut changer notre ville. Ecouter attentivement les Bondouflois ne donne pas une opinion unique. Notre équipe est à ce sujet représentative de ces appréciations variables des habitants, et c’est une bonne chose. Ainsi, le débat interne existe.


Pour vos autres questions, je vous renverrai d’abord à notre programme, public depuis la réunion du 8 mars dernier, et distribué largement depuis. En particulier, il est indispensable de commencer par marquer une pause le temps de faire un bilan du dossier à ce stade, et d’étudier plus précisément ce qu’a donné la première tranche : quels acheteurs et combien, quels prix, quels difficultés ? Au delà du seul sujet des Portes de Bondoufle, nous pensons que toute action doit être évaluée au fur et à mesure, encore plus lorsqu’elle s’inscrit dans un temps long, afin de pouvoir être réorientée à chaque fois que nécessaire pour mieux coller aux besoins.


Vous me questionnez sur le respect de la loi SRU. Je vous répondrai ce qui me semble être une évidence : pour cette loi comme pour les autres, des élus se doivent de respecter la loi (la loi accessibilité par exemple ou les textes plus récents). Des étapes sont nécessaires, on ne passe pas d’un coup de 9% de logements sociaux à 25%.  Sur cette question des logements sociaux, je vous confirme deux points :


D’abord, ces logements sont nécessaires dans notre ville qui voit partir aussi bien les jeunes actifs que les plus âgés ou les parents isolés, parce que notre parc n’est pas assez diversifié. Il est important pour l’équilibre global de notre ville d’y remédier. Ensuite il faut tirer les leçons des erreurs passées en matière d’urbanisme, et refuser de construire uniquement les logements sociaux manquants parce que cela aboutirait à créer un ghetto à Bondoufle. J’habite depuis plus de vingt ans un quartier qui mêle l’accession à la propriété, la propriété privée simple et les logements sociaux pavillonnaires. C’est un bon exemple d’une mixité réussie, j’y suis attachée.


J’ai entendu de nombreux Bondouflois mécontents de l’opacité de l’attribution de ces logements, c’est l’un des motifs  de rejet : pourquoi multiplier les logements sociaux si l’on n’est pas certain qu’ils vont à ceux qui en ont le plus besoin ? A ce sujet, comme écrit dans mon projet, nous souhaitons jouer la transparence, avec la commission d’attribution locale. Et nous souhaitons établir une coopération avec les partenaires afin de conserver une part significative de logements dans le giron municipal.


Je comprends aussi le rejet du projet des Portes de Bondoufle comme le refus du tout béton et de la disparition des champs qui entourent notre ville, qui participent à son caractère. Situés en périphérie de l’agglomération, il nous revient de travailler avec les communes voisines du plateau agricole centre Essonne (Lisses, vert-le-Grand, Brétigny et Plessis-Pâté) pour envisager comment préserver des terres agricoles, comme le font d’autres territoires. L’agriculture est aussi une activité économique que nous devons soutenir en tant que telle.


Vous évoquez les questions des circulations et des transports ou celle des commerces. D’autres encore seraient possibles. Nous développons des propositions sur ces sujets dans notre projet en effet. Elles ne se posent pas uniquement du fait de la ZAC des Portes de Bondoufle, puisque aujourd’hui déjà la situation n’est pas satisfaisante. Les constructions futures ne feront qu’amplifier le phénomène. Des études sérieuses doivent être menées à ce sujet par des techniciens compétents, ce que nous ne pourrons diligenter qu’une fois élus. Nous nous engageons à prendre ces problèmes au sérieux et à chercher des solutions qui ne soient pas du bricolage improvisé comme trop souvent ces dernières années.


Espérant que, dans l’intérêt de Bondoufle, nous puissions continuer à confronter nos idées dans le respect de chacun, bien à vous,



Sabine Nagel


LISTE BONDOUFLE L’ENJEU (reçu par mail le 16/03/2014) (www.bondoufle-enjeu.fr)


Réponse :


Monsieur le vice-président


 Par courrier du 10 mars 2014, perçu le 14 mars 2014 vous me sollicitez au nom du comité citoyen de vigilance des portes de Bondoufle en ma qualité de tête de liste aux élections municipales pour répondre à 5 questions relatives à la ZAC.

 Votre volonté de participer au débat démocratique pour tardive qu’elle soit  aurait pu présenter un intérêt si votre association avait depuis sa création démontré une véritable neutralité sur un projet essentiel à l’avenir de Bondoufle.

La présence de votre président et de plusieurs de vos membres sur une liste qui candidate aux élections municipales fait douter de votre impartialité.

 Votre questionnaire est incomplet et se limite à quelques aspects. Il aurait pu être élargi face à l’évolution des textes législatifs (loi ALUR, MAPAM…) au fait que la ZAC reste à définir grâce aux ateliers citoyens, à l’environnement, aux changements survenus sur le plateau….

 De plus, je ne puis répondre aux questions relatives au Plan Local d’Urbanisme car une procédure judiciaire est en cours suite à votre appel du jugement qui vous a débouté de votre recours et vous  a condamné au versement d’une amende à la municipalité.

Enfin, vos dernières publications plus axées sur l’attaque personnelle avec un pseudo humour cinématographique vous discréditent.

En conséquence, je resterai fidèle à ma ligne de conduite qui consiste à informer les Bondouflois et Bondoufloises directement comme nous l’avons toujours fait, sans intermédiaire.

Néanmoins, j’ai le plaisir de vous informer que la ZAC des portes de Bondoufle a été certifiée Haute Qualité Environnementale le 14 mars 2014 avec comme point fort ;  la concertation.


Nota : Conformément à votre engagement, je prends acte que toutes les réponses des candidats à votre courrier, seront publiées sur votre site ou par vos moyens de communication dans leurs intégralités.

     


                               Jean Hartz


LISTE BONDOUFLE LA RELEVE (reçu par mail le 18/03/2014) (www.bondoufle2014.fr)


Réponse :


Bonsoir,


Nous avons pris connaissance de votre questionnaire concernant les Portes de Bondoufle.


Nous tenons à vous féliciter pour votre démarche, et vous rapellons que notre avis figure dans notre programme.


Le projet des portes de Bondoufle n'est pas figé, il est possible de réétudier les autres autres phases.


Bien à vous,


Bondoufle La Relève